Aucune trace : récits de l’inventeur inconnu dans la vulgarisation de la photographie, 1850-1870

Résumé/Abstract

Tout le monde sait que la photographie a été inventée en 1839. Cette année-là, le gouvernement français a rendu public le processus photographique de Louis Jacques Mandé Daguerre ; bien que le daguerréotype soit assez vite dépassé par d’autres processus se faisant à partir d’un négatif, c’est Daguerre qui a exposé le premier moyen fiable de fixer « l’écriture de la lumière ». Il s’était pourtant associé, depuis 1826, avec Joseph Nicéphore Niepce, qui a réussi à créer plusieurs images « héliographiques » très fragiles avant son décès en 1833 ; pendant ce temps, l’anglais William Fox Talbot a également poursuivi des travaux sur le « calotype », une procédure négative-positive qu’il a brevetée en 1841. Une foule de noms entoure donc la naissance de la photographie, dont aucun ne peut réclamer la seule parenté directe. N’empêche que, tout le monde le sait, Daguerre a inventé la photographie en 1839.


Téléchargez l’article au format PDF : berhmann