Questions sur l’encyclopédisme

et
L'essor de l’encyclopédisme numérique, dont le succès de Wikipédia est le signe le plus frappant, n’est pas sans bousculer un paradigme classique, qu’on croyait établi depuis Diderot et D’Alembert. Ce phénomène rend d’autant plus actuel le besoin de comprendre les origines de l’encyclopédisme tel que nous le connaissons : tout ce qui ne va plus de soi, depuis une ou deux décennies, n’allait justement pas de soi jusqu’à l’avènement de la modernité.

La mise en scène du savoir : dissection, théâtralité et encyclopédisme chez Tommaso Garzoni et Robert Burton

L’étude comparée du Teatro de’varii e diversi cervelli mondani de Tommaso Garzoni (1583) et de l’Anatomy of Melancholy de Robert Burton (1621), entend démontrer les ambivalences du projet encyclopédique au tournant des XVIe et XVIIe siècles. L’usage des métaphores théâtrale et médicale transforme ces sommes caractérologiques en ouvrages satiriques. Dans les deux ouvrages encyclopédiques, la mélancolie de l’auteur, metteur en scène et anatomiste des pathologies d’un siècle, est le symptôme d’un questionnement des savoirs et du monde contemporain. Elle convertit l’édifice savant en outil critique. Mots-clés : Théâtre, anatomie, satire, mélancolie, critique.

Introduction

et
L’essor de l’encyclopédisme numérique, dont le succès de Wikipedia est le signe le plus frappant, n’est pas sans bousculer un paradigme classique qu’on croyait établi depuis Diderot et d’Alembert, ni sans interroger le statut du savoir dans la société. Le vieillissement rapide des encyclopédies générales de référence, comme l’Encyclopedia universalis française éditée dans les années 1980, le montre de manière patente. Ce phénomène rend d’autant plus actuel le besoin de comprendre les origines de l’encyclopédisme tel que nous le connaissons : tout ce qui ne va plus de soi, depuis quelques décennies, n’allait justement pas de soi jusqu’à l’avènement de la modernité.