Le Corps syphilitique dans le théâtre anglais de la Renaissance

Résumé : La syphilis fait des ravages en Europe (en particulier en Angleterre) à partir de la fin du XVe siècle, pour connaître une apogée au milieu du XVIe. Elle est à l’origine d’une « grande peur » qui traumatise les esprits et marque profondément les consciences. L’épidémie est d’une telle ampleur qu’elle fait partie du quotidien des contemporains de Shakespeare et de Jonson.