Insoutenable légèreté de l’être théâtral : Enjeux dramaturgiques de la « comédie sérieuse » D’un retournement l’autre (2011) de Frédéric Lordon

Résumé : Emblématique de la production d’une génération d’économistes soucieux de puiser dans la littérature et les arts une autre façon d’engager la réflexion sur les injonctions paradoxales de l’économie, D’Un retournement l’autre (2011), par Frédéric Lordon, s’inscrit dans la veine dramaturgique d’un théâtre de crise. Animée par le souci de rendre sensible les dérives du libéralisme, cette « comédie sérieuse » constitue un outil heuristique efficace pour déjouer les pièges de la rhétorique économique, sans pour autant échapper aux ambivalences de la figuration de l’économie, en vertu des effets de réception de la réversibilité comique. Son dispositif esthétique et idéologique met en évidence enjeux et apories d’une critique littéraire de l’économie politique qui pourtant s’impose à notre temps.