ACTES DU COLLOQUE « LES ESPRITS ANIMAUX »

et
ACTES DU COLLOQUE « LES ESPRITS ANIMAUX » XVIème–XXIème SIÈCLE : LITTERATURE, HISTOIRE, PHILOSOPHIE Ouvrage publié à la suite du colloque « LES ESPRITS ANIMAUX » Organisé par Sylvie Kleiman-Lafon et Micheline Louis-Courvoisier 4-6 février 2016, Fondation Hardt, Genève   Téléchargez le volume complet au format PDF : Esprits_Animaux_Complet ISBN numérique PDF : 979-10-97361-09-9        

Table des matières

et
ACTES DU COLLOQUE « LES ESPRITS ANIMAUX » 4-6 FÉVRIER 2016 FONDATION HARDT, GENÈVE   TABLE DES MATIÈRES  Téléchargez la table des matières au format PDF : Esprits animaux front matter   Introduction, Micheline Louis-Courvoisier et Sylvie Kleiman-Lafon   01. Christine Orobitg (Aix Marseille Université) : Les esprits animaux dans les traités médicaux de l’Espagne du XVIe et XVIIe siècle 02.

Introduction

et
Depuis une dizaine d’années, certains chercheurs s’emploient à réactualiser le concept des esprits animaux. Minuscules corpuscules invisibles mais bien réels, composés d’air, de vent, de flamme ou de lumière selon les auteurs, ils avaient pour mission à la fois de capter les sensations du monde extérieur et celles de l’intériorité corporelle, d’en véhiculer les impressions jusqu’au cerveau, et de déclencher les mouvements corporels en fonction des impressions reçues. Leur rôle les ancraient au cœur du vivant et, malgré l’incertitude qui caractérisait leur nature physique, la réalité de leur existence ne faisait, depuis Galien, aucun doute ni pour les chimistes, ni pour les physiologistes, ni pour les romanciers, ni pour les médecins, ni pour les philosophes. Pour certains auteurs, ils circulaient dans tout le corps par les circuits veineux et/ou nerveux, pour d’autres ils évoluaient à l’intérieur de toutes les fibres, comme l’a récemment montré Hisao Ishizuka (2016).

Hors dossier. La folie de Mme Fol (18e siècle). Une intranquillité de la chair

Introduction Il y a des archives qui ont le pouvoir de nous plonger dans une perplexité profonde, dans une confusion cognitive difficile à soutenir si l’on pense devoir en extraire des modèles et des savoirs du passé, libératrice si l’on décide de laisser éclore les questions qu’elles soulèvent. La lettre que Mme Fol a envoyée au Dr Tissot est de celles-là.