Lexikographische Schreibweisen als Spielformen literarischer Reflexion über Geschichte und Geschichtlichkeit

Ces dernières années ont été publiés de nombreux textes de nature variée – et notamment des textes fictionnels ou autobiographiques - prenant la forme d’un dictionnaire ou d’une encyclopédie. Ces parutions sont l’occasion d’interroger les motifs de l’écriture encyclopédique et les tendances dominantes dans les domaines de la littérature et de l’essai. La tradition encyclopédique des Lumières a donné au dictionnaire ordonné alphabétiquement une série de fonctions et d’effets importants dont nous héritons aujourd’hui, comme par exemple la dé-hiérarchisation des objets et la pluralité des options de réception. Les dictionnaires littéraires stimulent avant tout la réflexion sur la langue, son utilisation et ses fonctions. Ils s’intéressent particulièrement aux marges du savoir ainsi qu’aux objets anachroniques, oubliés, disparus ou singuliers. Un autre savoir, un savoir volontairement in-actuel prend ainsi forme dans ces différents textes lexicographiques, expression d’une pensée excentrique et sensorium de la temporalité des choses.