Les études littéraires françaises et la question de l’animalité (XXe-XXIe siècles) : bilan et perspectives en zoopoétique

Qu’il s’agisse de réfléchir sur l’animalité humaine ou les interactions hommes/bêtes dans les œuvres, d’interroger la possibilité pour le langage créatif d’exprimer des affects et des rapports non-humains au monde, d’examiner les reconfigurations de l’anthropocentrisme si ce n’est de prendre acte de « la fin de l’exception humaine[1]», la recherche collective sur l’animalité en littérature prend en France, depuis le milieu des années 2000, une ampleur jusqu’alors inédite.

Table des matières

et
Actes du colloque international Projections : des organes hors du corps (13-14 octobre 2006) Table des matières Hugues Marchal et Anne Simon – Présentation 1 Le séminaire Organismes : écriture et représentation du corps interne au XXe s. 7 1. Limites du sujet Michel Collot – L’espace-corps 9 Michel Pierssens – Ectoplasmes et invisibles fluidiques 17 Magali Le Mens – L’œuvre comme sécrétion corporelle 36 2.