Résumé/Abstract

En juillet 2013, alors que la grande chaleur du plateau castillan sévissait, une vingtaine de chercheurs
de disciplines diverses ont trouvé refuge – durant trois journées – auprès de la fraîcheur des vieilles
pierres de la Faculté de Lettres de l’Université de Salamanca. Venus des quatre coins de la « Peau du
taureau » et de plusieurs angles de « l’Hexagone », ils ont cherché à réunir art et mathématiques,
physique et littérature, neuroscience et poétique, anthropologie et intelligence artificielle, biologie et
esthétique sous l’enseigne des « Inscriptions littéraires de la science ». L’équipe de recherche éponyme
– ILICIA, de son acronyme – les avait invités, espérant ainsi inaugurer un dialogue de disciplines,
unique dans le domaine académique espagnol. Depuis, le dialogue a fait route et deux projets de
recherche se sont succédés, accompagnés de publications. Au moment où ce volume paraît, un projet
ILICIA. Inscriptions littéraires de la science. Langage, science et épistémologie1 se trouve en cours.


Téléchargez cet article au format PDF : 0.2 INTRODUCTION