Résumé/Abstract

Les articles réunis dans cet ensemble sont issus d’un séminaire tenu à l’Université de Montréal en 2008 sous le titre «Le Corps réinventé».


Le corps traverse la littérature, qui le soumet à toutes les transformations. Ce rapport étrange entre ce que nous connaissons de plus matériel et de plus immatériel produit des textes qui appellent des lectures renouvelées. La perspective proposée ici emprunte à la fois aux «Cultural studies» et à l’«Épistémocritique».
Les arts modernes sont indissociables de cette problématique, tout comme, dans le domaine scientifique l’histoire de la médecine.
Le cinéma joue dans ce contexte un rôle très particulier de figuration des métamorphoses imaginées (Metropolis, Barbarella, Frankenstein Junior, Blade Runner, Ghost in the Shell…) que certains artistes contemporains prenant le corps comme objet (Vito Acconci, Monty Cantsin, Orlan,etc.) s’efforcent de réaliser.
Les textes présentés illustrent quelques aspects encore fragmentaires des interrogations ainsi soulevées.