Hors dossier. Limitations in Experimental Method in Balzac’s La Peau de chagrin

Abstract :

In Balzac’s La Peau de chagrin (1831), it is easy to assume that the purportedly enchanted skin acquired by the main character Raphaël is effective in its Faustian charge. Just as the message embossed in the skin’s surface advertises, Raphaël seems to have his every wish granted, and both the skin and the length of Raphaël’s life shrink with each such wish. Yet one might equally argue that the skin is not in fact effective – that the changes occurring in the skin and Raphaël in seeming feedback are actually independent. This causal instability remains at the heart of the text because Raphaël is fundamentally incapable of serving as an experimenter. Through a close review of certain key passages, this article shows the various ways in which Raphaël fails in his experimental pursuits – both as a matter of adhering to experimental method, and as scientist facing the impossibility of conducting an experimentum crucis. This failure speaks both to a fundamental inversion of Cartesian method, where doubt follows certain truth; and a striking foreshadowing of Heisenbergian limitation, where the experimental object and subject interfere with each other in endless, moribund feedback.

Résumé :

En lisant le roman de Balzac La Peau de chagrin (1831), on peut aisément croire que la peau enchantée acquise par Raphaël, le personnage principal, fonctionne selon un principe faustien. Comme le message gravé à la surface de la peau semble l’indiquer, à chaque fois qu’un vœu de Raphaël est exaucé, la longueur de sa vie, et de la peau magique, diminuent. Mais on pourrait également penser que la peau ne fonctionne pas – et que les modifications que subissent celle-ci et Raphaël, apparemment liées, sont en fait indépendantes les unes des autres. Cette incertitude causale demeure au cœur du texte car Raphaël est incapable de faire office d’expérimentateur. A travers la lecture de certain passages clés, cet article examine les différentes manières dont le héros échoue dans sa démarche expérimentale – qui doit à la fois adhérer à la méthode scientifique et faire face à l’impossibilité de mener une experimentum crucis. Cet échec constitue à la fois un renversement de l’approche cartésienne, alors que le doute succède à la vérité, et un étonnant précurseur des limites décrites pas Heisenberg, lorsque l’objet et le sujet expérimental interfèrent l’un avec l’autre dans une boucle récursive sans fin et moribonde.

Keywords : Epistemology, Balzac, Experimental Method

Mots clés : Épistémologie, Balzac, méthode expérimentale