La lyre et le compas : une rencontre fortuite ? Dissection des rapports entre littérature et mathématiques.

Par Marion Renauld
 

En comparant les usages de l’imagination en littérature et en mathématiques, je m’emploierai à tenter d’en clarifier leurs formes, leurs contraintes et leurs buts. La question centrale consiste à préciser comment peuvent dialoguer ces deux pratiques de recherche de la vérité et/ou de la beauté. Trois points de rencontre seront envisagés, qui engagent chaque fois l’imagination en tant que capacité in absentia à évoquer, former et combiner des images dans l’esprit : la production de fictions, l’interprétation symbolique et l’invention d’idéaux. Il semble pourtant exister une limite à ces similitudes, à savoir un risque de démission épistémique, de confusion herméneutique ou d’abstraction formaliste, tendant à autonomiser les deux disciplines. Cependant, en se concentrant plus spécifiquement sur la poésie, une autre voie apparaît, celle de la métrique : il s’agit alors d’étudier de quelle façon la poésie et les mathématiques contribuent à mettre en ordre des formes dans un espace, à dynamiser rythmiquement des agencements sonore et géométrique. 

Bibliographie :

  • Calvino, I., 1985. Leçons américaines, tr. fr. Y. Hersant, Seuil, Paris, 2001. 
  • Calvino, I., 1993. La machine littérature : essais, tr. fr. M. Orcel & J. Wahl, Seuil, Paris. 
  • Goodman, N. & Elgin, C. Z., 1988. Reconceptions en philosophie, tr. fr. R. Pouivet, Paris, Presses universitaires de France, 1994. 
  • Goodman, N., 1978. Manières de faire des mondes, tr. fr. M.-D. Popelard, J. Chambon, Nîmes, 1992. 
  • Lamarque, P. & Olsen, S. H., 1994. Truth, fiction and literature, Clarendon university press. 
  • Roubaud, J., 1978. La vieillesse d’Alexandre : essai sur quelques états récents du vers français, F. Maspéro, Paris. 
  • Walton, K. L., 1990. Mimesis as make-believe : on the foundations of the representational arts, Harvard university press. 

Cette conférence est organisée dans le cadre du séminaire Épiphymaths

Marion Renauld est chercheure associée au Laboratoire d’histoire des sciences et de philosophie – Archives Henri-Poincaré, CNRS/Université de Lorraine. 

 

Infos pratiques :

Jeudi 7 décembre à 9h30, salle 316Bbis, bâtiment métrologie, UFR Sciences, Université de Franche-Comté

Accès par bus : de l’ESPÉ Montjoux, prendre la ligne 14 et descendre à UFR Sciences; de l’Arsenal, prendre la ligne 10, descendre à Beaux Arts et traverser le parking de l’ISBA et la route de Gray; du centre-ville, prendre la ligne 3, descendre à CROUS Université et s’orienter sur le campus.

Print Friendly, PDF & Email
Plus de publications