Planetary Futures Summer School (August 1-13, 2017 – Montreal, Canada)

***English version follows***
 
 
École d’été « Futurs planétaires »
 
24 décembre 1968, espace orbital. Un membre de la mission Apollo 8, William Anders, photographie un levé de Terre à l’horizon lunaire : Earthrise. La photo devient rapidement célèbre et imprègnera durablement la culture populaire. Pour la première fois, l’humanité peut voir la finitude de son habitat. Une nouvelle conscience naît alors : cette planète limitée ne pourra endurer une croissance illimitée. L’expansion de l’occupation territoriale humaine et l’exploitation frénétique des ressources naturelles, intensifiées par le progrès technique et la logique compétitive du capitalisme ne mène peut-être pas au bonheur global, mais à la crise globale.
 
Cette crise semble aujourd’hui à nos portes. Extinctions, désastres et catastrophes caractérisent notre rapport à l’environnement, mais aussi le rapport entre populations, entre individus et entre les espèces qui habitent notre Terre. Cette école d’été sillonnera Montréal et le Québec en quête de nouvelles manières d’imaginer et de concevoir une planète future, sans rêver à fuir ou à nier les ruines de celle que nous habitons. Comment confronter l’ineffable d’un futur planétaire, comment le modeler sans nier l’histoire, le colonialisme et les formes de violence normatives? Quels sont les modes du connaître et de l’expérimenter capables de nous mener à des écologies du prendre soin réunissant les formes de vies terriennes? Comment habiter la catastrophe?
 
Les différents ateliers de cette école d’été réuniront les arts, les humanités, les sciences et les sciences sociales pour interroger de manière collective cette question des modes d’habitation de notre planète face à la crise écologique, et pour repenser les concepts et les pratiques de l’environnement, de la différence et de la technologie afin d’imaginer et de créer une planète plus juste, plus durable et plus diversifiée.
 
 
Image en ligne

 
Co-organisée par :
 
Orit Halpern, professeure associée au département de sociologie et d’anthropologie, Université Concordia
 
Marie-Pier Boucher, chercheure postdoctorale, Centre pour les arts, la science et la technologie, M. I. T.
 
Pierre-Louis Patoine, maître de conférence en littérature américaine, Université Sorbonne-Nouvelle
 
Perig Pitrou, anthropologie sociale, chargé de recherche CNRS / Collège de France
 
Cette équipe est complétée par de nombreux conférenciers invités (géologues, écrivains, artistes, météorologues…)
 
CANDIDATURE
 
Les étudiants intéressés doivent faire parvenir aux organisateurs un C.V. ainsi qu’une courte présentation de leurs recherches actuelles qui explique en quoi l’école d’été les intéresse.
 
Cette présentation doit parvenir à Antonia Hernandez avant le 1er mai 2017 :
<antonia@cordltx.org>
 
Les résultats de la sélection seront communiqués avant le 10 mai 2017.
  
Des aides financières sont disponibles pour les étudiants étrangers, qui couvrent les frais d’inscription et de transport. Les étudiants habitant en dehors de Montréal seront hébergés gratuitement dans les résidences étudiantes de l’Université Concordia.
 
   
Image en ligne

 
Planetary Futures Summer School
August 1-13th, 2017, Concordia University
 
Montréal QC.  Canada
 
Details on the course organization: Planetary Futures
 
December 24th 1968, outer space. Williams Anders, a member of the Apollo 8 mission, photographs the Earth rising on the lunar horizon: Earthrise. The picture becomes instantaneously famous. For the first time in its history, humanity can contemplate the unambiguous finitude of its habitat. Thus, a new consciousness is born: this limited planet might not be able to sustain unlimited growth. The expanding occupation of territories and the ruthless exploitation of natural resources, intensified by technical progress and the competitive logic of capitalism, might not lead to global happiness, but to global crisis. 
 
In our present this crisis appears to have arrived. Loss, extinction, disaster, catastrophe, seem to define our situation in relationship to the environment, each other, and the other species inhabiting our earth.  This workshop will use the space of Montréal and Québec to begin asking how we might imagine, and design, a future earth without escaping or denying the ruins of the one we inhabit?  How shall we design and encounter the ineffable without denying history, colonialism, or normalizing violence?  What forms of knowledge and experiment might produce non-normative ecologies of care between life forms? How shall we inhabit the catastrophe?
 
This workshop will bring together the disciplines of the arts, humanities, social sciences, and sciences to collectively investigate this question of how we shall inhabit the world in the face of the current ecological crisis and to rethink concepts and practices of environment, ecology, difference, and technology to envision, and create, a more just, sustainable, and diverse planet. 
 
The course will include field visits to extraction sites, energy infrastructures, earth science installations, and speculative architecture and design projects.
 
 
 
The course is led by:
 
·      Associate Professor Orit Halpern, Department of Sociology and Anthropology, Concordia University
 
·      Assistant Professor Pierre-Louis Patoine, Department of English, Sorbonne Nouvelle University
 
·      Postdoctoral Fellow Marie-Pier Boucher, Center for Art, Science and Technology, M. I. T.
 
·      Research director Perig Pitrou, Social Antrhopology lab, CNRS & Collège de France
 
The summer school will include special invited guests from science fiction authors to artists and meteorologists. 
 
APPLYING
 
Interested applicants should submit a C.V. and a one page summary of their current research interests and why they wish to enroll in the course by May 1, 2017. The application should be submitted to:
Antonia Hernandez at: <antonia@cordltx.org>
 
Final decisions will be made by May 10, 2017.
 
There is financial aid available for foreign students to cover tuition and transport, and students not living within the Montréal area will receive free room and board in Montréal.
 
Print Friendly, PDF & Email
Plus de publications