Littérature française et savoirs biologiques au XIXe siècle Traduction, transmission, transposition Thomas Klinkert et Gisèle Séginger (dir.), De Gruyter, Berlin/Boston, novembre 2019

Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication d’un volume issu des travaux du programme ANR/DFG BIOLOGRAPHES :

Littérature française et savoirs biologiques au XIXe siècle

Traduction, transmission, transposition

Thomas Klinkert et Gisèle Séginger (dir.), De Gruyter, Berlin/Boston, novembre 2019 Flyer

Table des matières

Avant-propos et Introduction par Thomas Klinkert et Gisèle Séginger

  • I Traductions et transmissions

Sophie Laniel-Musitelli, « The Loves of the Plants d’Erasmus Darwin : enjeux d’écriture et de Traduction »

Marta Sukiennicka, « Les imaginaires de la fin de l’homme : Grainville et Nodier face à l’économie de la nature »

Michel Prum, « Traductrice et traducteurs français de Charles Darwin au XIXe siècle : un chemin difficile, de la Suisse à la France »

Pascal Duris, « Flourens lecteur de Darwin (ou de Clémence Royer ?) : à propos de son Examen du livre de M. Darwin sur l’origine des espèces (1864) »

Gisèle Séginger, « Transmission ou trahison ? La circulation triangulaire des savoirs du vivant (Michelet, Flaubert, Zola) »

  • II De la notion à la fiction

Nicolas Wanlin, « Résurgence des monstres »

Bénédicte Percheron, « Hasard, sciences du vivant et évolution dans la littérature française du XIXe siècle »

Bertrand Marquer, « Cette grande opération de la vie : la digestion. Biologie et Gastronomie »

Olav Krämer, « La notion de lutte pour la vie chez Anatole France »

Nolwenn Pamart, « Struggle for joy ! Les sciences biologiques dans l’œuvre de Jean de Tinan »

Pauline Moret-Jankus, « De la biologie à la littérature : Jules Soury à la croisée des chemins »

  • III Exposition et réécriture des savoirs

Mary Orr, « Les Mémoires du baron Georges Cuvier (1833) de Mistress Lee : mémoires scientifiques, pacte biographique, ou réécriture des savoirs ? »

Miroslaw Loba, « Balzac et la pensée sur la vie dans La Physiologie du mariage et dans La Femme de trente ans »

Azélie Fayolle, « La vulgarisation excentrique pour tous : les leçons d’histoire naturelle de Pierre Boitard dans le Musée des familles »

Norioki Sugaya, « Mise en scène d’une pensée de la vie : la génération spontanée chez Flaubert »

Florence Vatan, « Des singes et des hommes : hybridations flaubertiennes »

Marion Thomas, « Charles Robin et Émile Littré : débats sur la cellule et la continuité du vivant dans les manuels de physiologie et les cercles intellectuels parisiens dans la deuxième partie du XIXe siècle »

Print Friendly, PDF & Email
Plus de publications